Driftland

Ce projet de fin d’études marque l’aboutissement d’un apprentissage de 5 années.

Fort de ces apprentissages, j’ai souhaité faire de mon PF une expérimentation concernant le changement  climatique et la fonte de la banquise.

Afin que ce PFE soit le plus démonstratif possible, j’ai souhaité l’expérimenter dans une zone géographique particulièrement représentative des méfaits et des enjeux que représente l’anthropocène pour l’envi-ronnement et les sociétés.

Le choix de l’Islande comme territoire d’étude m’a paru judicieux. l’explosion du tourisme y est récente et exponentielle depuis le début des années 90.

Sa proximité avec l’Arctique en fait un lieu stratégique qui peut soit bénéficier des effets du réchauffement climatique et de la fonte des glaces soit, si la situation écologique actuelle continue à se dégrader, en faire l’une des premières victimes.

Située à l’embouchure du courant du Gulf Stream, l’Islande représente la porte d’entrée  vers le bassin Arctique. Le détroit de Béring ne permettant pas un afflux d’eau important dans cette zone, la porte nord-atlantique représente la seule source de renouvellement pour le bassin boréal. Trouver une solution dans le but d’assainir l’eau qui y entre revient donc à participer à la préservation d’un écosystème fragile et en perdition.

Cette expérimentation vise donc à proposer un modèle industriel novateur, propre et bénéfique à l’environnement, qui permettrait la crois-sance de la production de la mariculture tout en développant un processus participant à l’amélioration de l’écosystème aquatique.

Cédric COVAREL

Catégorie :
Maîtrise d’ouvrage :

Fictive

Programme :

Étude de module maricole dérivant

Mission :

Étude – Recherche